Moniteurs d'escalade actifs et expérimentés
Face Sud du Signal – Ste Victoire

Face Sud du Signal – Ste Victoire

Voici un article qui présente le parcours de 2 grandes voies d’escalade artificielle tracées dans la très belle muraille Sud du Signal qui est  pour nous de loin le sommet le plus intéressant et le plus raide de la Sainte Victoire .
Faire une voie là-haut est toujours particulier, la qualité du rocher et l’ambiance perchée garantissent à coup sûr de belles journées d’hiver.

♦ La voie de la Sœur Jumelle:     topo détaillé

On a commencé par la ligne située la plus à droite ouverte par Flamand et Castel en 61, une ligne pure et technique ouverte relativement tôt. Nous sommes partis dans l’optique de grimper au maximum en libre ce qui n’a pas été toujours facile notamment à cause du rocher compact et cannelé et du peu de protections amovibles possibles qui se sont présentées, le pitonnage dans le libre restant assez difficile dans cette voie.
Au final ça reste un beau challenge d’escalade en artif ou en mixte, dans du bon rocher hélas parfois un peu sale. La voie remonte en effet une ligne de résurgence naturelle, le rocher est ainsi très travaillé souvent dans des magnifiques cannelures. Il n’y a rien en place et nous n’avons rien laissé.

Un petit mot par longueur:

L1: attaquer directement au dessus des Cantilènes un peu à droite de la ligne générale. On évite une petite cassure puis on remonte une fissure lisse dans une dalle à gauche jusqu’aux cannelures sombres.
L2: poursuivre dans le mur cannelé jusqu’à rejoindre une fissure large et herbeuse.
L3: belle longueur d’abord en libre dans la fissure puis dans un mur déversant, puis quelques pas de libre pour finir dans une petite cheminée à droite.
L4: superbe longueur d’artif dans du rocher très travaillé pour rejoindre la crête.

♦ La directe sud Amy-Guillot:     topo détaillé

Encore un super itinéraire qui navigue au plus juste et au plus évident dans la face, avec quelques passages marquants et majeurs.
La voie semble ne jamais avoir été répétée jusqu’au sommet, il y a très peu de chose en place, 2 piton et 2 lunules, ainsi que 2 spits tamponnés aux relais médians qui ont servis de réchappe (pas obligé de tamponner lorsqu’on réchappe) à une cordée visiblement pas au niveau vus les quelques pitons laissés par leurs soins dans le bas (arrachement à la suspension de l’un de leur cadeau).
Deux petites variantes à signaler par rapport à l’itinéraire original: une petite première longueur sans prétention et un peu plus grimpante et la fin de la deuxième longueur tracée directement vers la droite.
Une sortie à conseiller dans ce niveau, avec des longueurs soutenues et techniques sur du super rocher pour une voie  presque « école » et peu engagée.

Un petit mot par longueur:

L1: départ sur une petite terrasse suspendue à droite du départ du Grand Parcours, on attaque une petite dalle facile pour rejoindre un chêne évident par la gauche.
L2: poursuivre dans la ligne de trous au dessus du relais, puis en ascendance à gauche dans une dalle lisse jusqu’à rejoindre un relais suspendu au niveau de la baume médiane. Grande et belle longueur soutenue.
L3: en ascendance à droite pour rejoindre deux dièdres superposés, crux sur crochet, puis on rejoint une dalle lisse.
L4: gagner une fissure herbeuse sur la droite puis magnifique finish en artif dans le boudin sommital.

Fermer le menu