Moniteurs d'escalade actifs et expérimentés
Voie oubliée au Cancéou

Voie oubliée au Cancéou

Retour au Cancéou!

Quand on se dirige vers les voies du Levant, de l’ Aube ou de la Mouiette on ne peut s’empêcher de lever les yeux vers ces immenses dévers marrons qui écrasent toute la falaise et qui lui donnent son aspect austère et engagé.

Au fjord, avant d’entamer la traversée d’accès aux voies, une grande fissure diagonale droite/gauche découpe littéralement la face au milieu des toits: nous sommes partis sans topo, mais motivés et armés jusqu’aux dents avec en ligne de mire une ficelle à 25 m et une fissure large d’attaque impressionnante, qui n’a rien à envier à celles du Verdon.

P1000973

Nous n’avons pas été déçus du déplacement, les anciens avaient tracé là une voie d’ampleur extrême!
Pour nous ce sera donc des fissures bouchées, quelques pitons cassés à la main, engagement et exposition pendant plus de six heures… quand chips, aragonite douteuse et pitonnage difficile se mêlent au dévers impressionnant de cette face de 140m.
On prend en moyenne près de 10m d’avancée à chaque relais, une ambiance incroyable dans cette face, il s’agit tout au long de la voie de vraiment bétonner les relais afin de pouvoir se lancer en toute sécurité.

voie oubliée au Cancéou...

Quelle est cette voie? On pense qu’elle se nomme la directe du levant.
Ce qui est sûr c’est qu’il y a eu pas mal de buts à 25m, à 50m sur des lunules et mousquetons moisis, en tout cas ce fut une belle aventure et notre voie la plus difficile parcourue jusqu’à présent dans le massif et de très très loin… incomparable à la voie du Bidule par exemple.
Nous ne sommes pas de nature « inquiète » mais il faut bien reconnaître que techniquement et moralement, la voie comporte quelques sections « brûlantes ».

P1040377

Un petit mot par longueur:   topo détaillé

l1: un laminoir déversant et crescendo, puis quand on arrive aux limites des protections et du libre, coincer sa tête dans un trou et commencer à artifer s’avère être une bonne option… une longueur d’anthologie!
l2: bétonner le relais et c’est parti avec une section coriace exposée pour se coincer dans une renfougne déversante composée d’aragonite sableuse, puis ca reste soutenu sur près de 25 m. Bon relais dans la grotte.
l3: la seule issue est à gauche en traversée, grande ambiance! Quelques couplages puis les seuls bons friends de la voie.
l4: grande longueur en dièdre très déversante malgré les apparences, ça déroule un peu mieux mais on ne met quasiment rien. Relais difficile à construire qui demande de la réflexion.
l5: le dévers s’atténue mais l’escalade reste technique dans un mur compact, le pitonnage y est difficile dans le libre, une magnifique longueur de sortie.

Au final c’est une voie magnifique qui développe au moins trente mètres d’avancée dans un environnement maritime incroyable et qui restera pour nous un grand souvenir, voici quelques photos de cette ascension!

 

P1000975
bonne ambiance dans l’A3
P1000985
bricolage et cie
P1040387
JR à l’attaque de L4, ca penche
P1040375
Sortie de L1
P1000976
JP vérouille dans l’athlétique L2
P1000987
une belle journée d’hiver
 des belles couleurs ...
des belles couleurs …

 

Fermer le menu