Premiers pas d’artif au Teillon

Nous avons répété dernièrement une super voie sur la falaise peu connue du Teillon, qui se situe sur les hauteur de Castellane.
Cet endroit est assez incroyable: peu de marche d’approche et de retour, un rocher très pur et très compact, ce n’est pas très vaste et pourtant c’est rempli de lignes difficiles, en libre et surtout en artif.
La moindre ligne de faiblesse a déjà été ouverte, notamment par Michel Dufranc: des cheminées exposées de gauche aux murs bouchés du centre, le Teillon était visiblement son terrain de jeu …

escalade grande voie teillon

Pour se mettre dans le bain, nous choisissons une voie située dans la partie centrale de la falaise: Les Zéléfans Roses. C’est la ligne la plus remarquable, on remonte dans le bas une fissure déversante sur près de 130m pour ensuite sortir dans la deuxième partie en libre jusqu’au sommet. Ouverte en 1964 par Gilles Bodin et Cie, une ouverture qui en impose car le rocher est par endroit bien bouché, notamment dans le toit de L4, ça a dû être une bonne bagarre avec leurs pieux de 30 cm.

escalade grande voie teillon

Le premier soir nous fixons jusqu’à R1 sous un rideau de pluie, la voie est bien abritée par contre l’assureur beaucoup moins. Le lendemain on sortira par une grosse journée, le tout en 16h effectives mais avec un vent d’un autre monde qui nous a complètement séché au relais. A refaire on fixerait jusqu’à R2 ou R3, dans tous les cas il faut prévoir une journée et demi, même si le topo Dufranc de 1980 indique « entre 11h et 17h ».
On a planté près de 70 pitons sur l’ensemble de la voie, il y a quelques trucs par longueurs et les relais sont en place. La première partie a été bien parcourue jusqu’à l’approche du toit, où l’on a trouvé des mousquetons de buts à plusieurs endroits. La suite est beaucoup plus préservée et le matériel en place apparait, comme dans « La Parisienne », une cordée a fait une fuite en avant on dirait.
On s’est régalé, vraiment à conseiller pour les amateurs du style.

Un petit mot par longueur:     Topo détaillé

L1: l’attaque se situe dans un dièdre très franc qui dans sa continuité marque dans  le haut une rupture avec la partie  centrale déversante. Le remonter puis rejoindre dès que possible la fine fissure évidente.
L2: toujours dans la fissure jusqu’à une bonne banquette confortable.
L3: par le magnifique dièdre à gauche puis un petit pendule permet de gagner un  relais inconfortable sous le toit.
L4: franchir le bombé puis en sortir sur la droite jusqu’à une niche.
L5: remonter la superbe fissure-dièdre jusqu’à un relais à gauche sur une grosse écaille.
L6:  on poursuit par le dièdre jusqu’aux arbres millénaires très caractéristiques.
L7: il s’agit de passer derrière l’épaule à droite, d’abord en libre puis les derniers mètres en artif dans une dalle fissurée.
L8: on remonte l’unique dièdre de droite qui permet de prendre pied sur l’épaule.
L9: une grande longueur de corde dans des gradins raides conduit au sommet.


escalade grande voie teillon

escalade grande voie teillon
escalade grande voie teillon
escalade grande voie teillon
escalade grande voie teillon

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.