Le dièdre Livanos aux Gillardes

Retour sur le parcours en ce mois de juin de la première voie ouverte en 1968 sur la falaise des Gillardes dans le Dévoluy, par Le Grec encore une fois.
Beaucoup de mystères autour de cette voie: impossible de trouver un topo ou un tracé, un simple commentaire sur le topo Cambon qui ne semblait pas très cohérent « TD / 6 à 8h / près de 200 pitons plantés à l’ouverture ».
Puis on est tombé par hasard récemment sur le net sur un tracé très grossier de la voie avec les cotations du Grec « ED 2 bivouacs en paroi après préparation, 190 pitons plantés ».

grande voie d'escalade aux gillardes dans le Dévoluy
On a décidé d’aller voir, et on n’a pas été déçu, c’est un itinéraire sauvage de grande envergure qui se déroule dans un cadre grandiose: le rocher est dans l’ensemble très correct, mais il y a quelques zones délicates comme souvent dans le Dévoluy.
On a été surpris de trouver pas mal de matos en place vieillissant, notamment sur la première moitié, sûrement pour permettre à l’époque aux spéléos d’aller voir l’énorme cavité à mi-hauteur.
On a pris le temps tout le long de récupérer et de déplacer un bon nombre de pitons « inutiles », ainsi la voie n’est désormais pas moins équipée, mais mieux équipée pour les répétitions suivantes: on a renforcé certains relais et passages et vérifié un bon nombre des pitons restants.

grande voie d'escalade aux gillardes dans le Dévoluy
Au final, nous sommes sortis en 15h, sans topo, avec les sacs à hisser et en réaménageant un peu: une cordée efficace peut désormais largement sortir dans la journée.
Nous avons bivouaqué le soir à R 10 dans une grotte, super avec les hamacs!
La voie est en grande partie en escalade libre, avec quelques sections en artificielles, cela dit il faudra parfois accepter d’engager entre les protections: c’est une belle voie de caractère typique des Préalpes.

Voici un topo détaillé

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.