Grande Roche St Michel

Une voie sauvage presque en ville…    Située aux portes de Grenoble, cette falaise que nous n’avions jamais réellement remarquée depuis la route du sud, saute aux yeux en feuilletant les vieux topos de Serge Coupé. Notre projet dans le Vercors nord est mouillé, on bascule coté « grande cuvette » : la voie parait sèche, le rocher semble coloré et la falaise est attirante, c’est parti donc pour notre première voie Vartanian- Nominé.

escalade en terrain d'aventure autour de grenoble
escalade en terrain d'aventure autour de grenoble

Le topo est plus qu’évasif concernant la marche d’approche, on s’en sort assez bien et avec un peu de chance nous voilà au pied de la ligne en 1h30 de souffrance, les sacs sont lourds et il fait chaud et humide comme toujours le matin sur cette barrière Est.
♦ Le pied de la face n’est pas très impressionnant et rappelle curieusement les voies classiques des Rocher du Midi, une dalle de 25m et une barrière de surplomb peu marquée juste au dessus. Jean-Rem attaque la première longueur cotée IV+/V et on sent tout de suite le challenge; le passage est dur, sous coté et exposé, une sorte d’ avertissement: le sapin de R1 est blindé de cordelettes de but.
♦ Le rocher est en fait gréseux et plutôt mauvais, les écailles creuses, le rocher peu prisu… en avant! la voie n’a pas été répétée depuis au moins 15 ans, les chevilles sont bouchées, les pitonnages  très peu marqués.

escalade en terrain d'aventure autour de grenoble
Voici une ébauche de tracé, cotations modernes:  topo

♦ Curiosités :  A noter qu’ un pollueur venu du haut a abandonné quelques tiges de goujons dans le bas de la voie, le temps qu’on comprenne que ce n’était pas du rééquipement … on n’en a rentré qu’un.
Des douilles de spits de huit on été rajoutés dans la voie, il y a très longtemps (au moins 25 ans) par une cordée bizarre et faible qui a considérablement diminué le niveau de la voie: on pense aux deux longueurs en A3/VI, 300m ED, ça en impose sur le papier… mais aussi dans des passages en V faciles, dans des rampes en III….incompréhensible!
La voie telle que nous la décrivons a été parcourue avec 2 plaquettes de huit: une par longueur dure, une par relais moisi.
Certaines douilles sont inutilisables et surtout inutiles – en revanche , nous n’avons pas réussi à construire R2 (douille de 8 et tige de 10), si quelqu’un peut emmener une plaquette de 10 à laisser à demeure cela sera cool pour ce relais, car l’original s’est fait plus à gauche dans une conque peu pitonnable et très délitée (un vestige en place).


escalade en terrain d'aventure autour de grenoble
escalade en terrain d'aventure autour de grenoble
la Voie aux deux visages:
La ligne est exeptionnelle, de haut niveau et de grande classe pour l’époque, le passage clé de l’itinéraire est incroyable et le relais sur la grosse écaille sous la dalle lisse est marquant. L’escalade est donc difficile et exposée, le rocher très moyen pendant quasiment 18Om, on ne profite de l’escalade libre que pendant les deux dernières heures, la voie change de visage, il y des prises, du grain, le rocher est béton et le libre débonnaire pour les mêmes cotations qu’en bas.
L’itinéraire est audacieux et très logique une fois dedans, une véritable leçon d’escalade et de détermination notamment dans les 2 longueurs de mixtes difficiles.

Une cordée exeptionnelle:
Nous garderons un fort souvenir de cette aventure, pendus sur nos fifis en se demandant « comment est-il passé l’ancien? » , la plaque est lisse!! on examine le rocher à la loupe et on découvre des micros aspérités, ici l’engagement et la technique de la cordée Vartanian / Nominé prend tout son sens…
On imagine le moment où, au départ de la longueur au dessus de l’écaille, Vartanian plantait un piton rasoir puis un petit pointu et forçait le mur à bossettes en libre … En 1967 ça force l’admiration!

 un super souvenir!