Moniteurs d'escalade actifs et expérimentés
Escalade à Sugiton

Escalade à Sugiton

Voici un petit article qui revient sur quelques itinéraires de terrain d’aventure un peu oubliés du massif.
Après un mois de novembre pas terrible du point de vue météo, le mistral revient ce qui nous laisse un petit créneau pour aller parcourir une belle voie à La Cathédrale de Luminy.

info grande voie calanques

La ligne ouverte dans les années 1960 par le Grec remonte l’imposant pilier nord-ouest. Dans le bas nous avons ouvert le superbe dièdre-fissure à l’aplomb du pilier (attribué par erreur dans le nouveau topo à Vincent Vilmer) ce qui fait au final un très bel enchaînement homogène.
C’est vraiment de la super grimpe en fissure, qui se protège très bien sur du bon caillou, malgré la faible hauteur il y a pas mal d’ambiance comme toujours ici : à coupler avec la voie de la face ouest (à lire ici) cela ferait une bonne combinaison!
Les relais sont en place, il y a quelques clous dans la voie et pour le reste ça peut facilement passer en artif : un bel itinéraire accessible à conseiller, et les cotations ne sont pas serrées dans ce niveau.
Il peut être utile de prendre quelques clous pour un parcours en artif, mais en libre pas besoin ça se protège bien, l’obligation ne doit pas dépasser le 6a.

info grande voie calanques

Un petit mot par longueur:      topo détaillé

L1: démarrer en face Nord-ouest, une dizaine de mètres à gauche du fil du pilier. Remonter la magnifique fissure-dièdre jusqu’au jardin supérieur, relais sur lunule au pied du pilier proprement dit.
L2: contourner le surplomb par la gauche puis remonter le dièdre, franchir le bombement noir pour aller faire relais plein gaz un peu plus haut dans une conque. Très belle longueur aérienne.
L3: Poursuivre par la fine fissure qui oblique ensuite à droite, dans le haut traverser franchement à droite pour contourner le dernier mur en mauvais rocher puis sortir sur le plateau.

info grande voie calanques

Nous sommes ensuite allés à La Concave pour parcourir une nouvelle fois une voie du Grec: Les Amortis.
Ouverte en 1960, la même année que la voie de la baionnette (à lire ici), cet itinéraire est assez remarquable, il emprunte la grande ligne de faiblesse qui borde le dévers marron sur sa droite. Ce n’est pas forcément une ligne majeure notamment à cause du rocher assez moyen dans les difficultés, en revanche l’ambiance est géniale et le dièdre suspendu tout là-haut est superbe!

info grande voie calanques

Le bas a perdu de l’intérêt du fait de la proximité immédiate des voies équipées de droite, en revanche le haut a su garder du cachet, à noter une super ambiance dans la grande longueur en artif du milieu où on plante pas loin de 30 pitons. Il n’y a quasiment pas de matos en place et et le peu est d’époque, on a trouvé cela dit que les relais n’étaient pas faciles à construire ou à protéger car le caillou était bouché ou mauvais.

info grande voie calanques

Un petit mot par longueur:     Topo détaillé

L1: on a attaqué par la voie sur ring de gauche sur une longueur et demi, puis poursuivit à gauche pour prendre pied sur une petite vire.
L2: remonter le dièdre délité à droite puis l’écaille décollée qui fait suite, dans le haut revenir à gauche jusqu’à un spit sur une petite marche.
L3: grande longueur d’artif dans la fissure oblique à gauche, rocher très moyen au début.
L4: tout droit dans le très beau dièdre, bouché au début.

Voici quelques photos!

info grande voie calanques

info grande voie calanques

info grande voie calanques
info grande voie calanques

Fermer le menu