Moniteurs d'escalade actifs et expérimentés diplômés d'état .
Escalade en Dévoluy: la Toussaint aux Gillardes

Escalade en Dévoluy: la Toussaint aux Gillardes

Située légèrement sur la gauche de la Petite roche, la « voie de la Toussaint  » est la troisième et dernière voie traditionnelle ouverte sur cette falaise, après le
Dièdre Livanos (première en plein centre) et le Pilier Ouest sur l’épaule à droite.
Ouverte par Patrick Cordier et Jean Afanassief en Novembre 1970 la voie suit une ligne audacieuse sur la gauche de la falaise, avec une « fissure » dans le bas puis une balade dans la partie supérieure plus déversée jusqu’à buter sous la strate de pudding.

Bien vendue ici : Mention et tracé dans la Chronique Alpine de La Montagne et Alpinisme (CAF) – décembre 1970, la voie semble quand même difficile et peu reprise.

topo escalade Dévoluy
Nous démarrons avec comme seul topo celui de l’ouvreur et auteur des « Préalpes du Sud » de 1981 qui sera dès le départ hyper décevant, on se laissera donc aller à l’improvisation pour choisir les meilleurs emplacements de relais, d’un point de vue confort et solidité.
Saluons la répétition des Gapençais en 2010, seules infos récentes trouvées sur le net.
La première longueur marque immédiatement le début d’une longue série de passages délités et d’incompréhensions du topo. Très sélective, il faut en fait tirer 50m au milieu de pitons de but foireux jusqu’à une bonne marche.

guide escalade gillardes Dévoluy
La suite est plus conventionnelle, on se décale de 10m à gauche dans L4 jusqu’à faire une portion commune avec la voie Béatrix dans la cinquième longueur équipée, dommage c’est peut-être la plus belle longueur de la voie à l’ouverture.

grande voie Dévoluy gillardes
On atteint la grande vire médiane avec 150m de marche dans l’herbe à la recherche d’un « pseudo ressaut de 30m en VI ».
On ne comprend toujours rien au topo, ça passe partout mais en deux longueurs de 30m de solo sur touffes d’herbes … La « strate bivouac » est encore bien bien loin au dessus de la pente herbeuse.

escalade gillardes dévoluy
On se décale sur la droite (relais correct difficile à construire) pour attaquer la deuxième partie d’abord à travers des petits toits avec une belle grimpe technique et engagée pour atteindre une petite cheminée près d’un éperon, on se remet astucieusement à l’aplomb de la ligne de dièdres initiale.

grande voie gillardes Dévoluy
Vient ensuite le grand n’importe quoi, « un relais difficile à construire » qui n’existe pas, un boulon en pleine dalle et surtout un magnifique kairn de 15m qu’il faut faire en solo au dessus de bonnes protections sur friends.
Pour avoir passé pas mal de temps dans la zone à essayer de construire un relais correct, on conseille de clipper le boulon puis de revenir sur le pilier construire un excellent relais sur pitons. Le passage exposé quant à lui est assez court et se fait relativement rapidement, on a lâché une ficelle pour protéger le dernier « réta ».

grande voie Dévoluy
Au relais c’est la blague, une compression et un boulon en place avec une belle douille de 8mm qui vous nargue. Reste à repartir sur gauche dans une écaille pourrie en mode très banzaï …

topo guide gillardes Dévoluy

grande voie gillardes
Voilà, la voie est en fait finie: le rocher devient béton, les relais très faciles à construire avec des cotations soudainement très généreuses et nous nous retrouvons en seulement trois longueurs (une longueur du Cordier n’existe pas) sous la strate de pouding dans une niche avec deux pitons en place.

escalade gillardes
Cerise sur le gâteau, nous franchirons de nuit tout droit le « bombé infranchissable » sans le faire exprès avec un passage en 6a+/b car la traversée à droite nous semblait assez galère en redescente … reste un relais dans des arbustres et un petit solo de 10m en 5c pour sortir… ENFIN!

Après un run de 10h d’escalade, on restera donc sur un sentiment très mitigé (chose rare) sur cette voie.
Beaucoup d’exposition pour une ligne générale astucieuse et une ascension en libre à saluer par les auteurs qui ont vraiment engagé.
Mais avec une escalade la plupart du temps décevante, le Dièdre Livanos paraît moins difficile et beaucoup plus intéressant en comparaison, et pour conclure disons qu’il y a un paquet de voies à faire avant celle ci dans les préalpes!!

topo guide gillardes Toussaint Dévoluy

Fermer le menu