Escalade dans le Vercors – Les Rochers de la Balme

Les rochers de la Balme se situent sur la barrière Est du Massif du Vercors, quelques km au sud de Grenoble et sont facilement accessibles à partir de St Andéol. Du village un joli sentier permet de monter sous les falaises et de distribuer au Nord, les cinq tours de la Balme et au Sud, les six tours du Playnet.
Cet espace rocheux et sauvage qui s’étend sur 3 ou 4 km au sud des Deux Sœurs doit comporter une cinquantaine d’itinéraires ouverts durant la conquête des Préalpes; on pourra noter deux Classiques dont le « Pilier Gauci » mais le reste des voies n’a été que peu ou jamais répété, comme souvent ici le terrain de jeu reste donc immense.

Escalade aux Rochers de la Balmes sur la barrière Est du Vercors
Nous avions un créneau de trois petites journées, on décide donc de monter avec le bivouac pour commencer à explorer les lieux, la marche se trouve être une des plus agréables des Préalpes que nous connaissons. Près du Pas Ernardant, une grosse écaille permet de dormir plus que confortablement le matin.
Le but étant de défricher un petit peu les lieux et les descentes nous enchaînerons donc trois voies de niveau moyen avec dans la première soirée la Cheminée SE.

Escalade aux Rochers de la Balmes sur la barrière Est du Vercors

Cheminée SE,  tour 2:

Voilà une voie cotée D+ en cheminée ouverte par l’ouvreur prolifique du coin JL Bernezat qui a dû réaliser un bon tiers des premières sur ce secteur. Bien vendue dans les vieux topos comme rapide et en excellent rocher, la voie n’est pas devenue classique malgré quelques pitons de toute époque confondue. On a renforcé quelques relais et nettoyé mais la grimpe reste globalement responsable en terme d’équipement, il faut savoir mettre un peu des pitons et pouvoir engager en cheminée.
D’un point de vue moderne la voie est très homogène dans le 5b/c et mériterait de devenir classique dans la super ambiance que propose cette tour 2.

Escalade aux Rochers de la Balmes sur la barrière Est du Vercors

Voie des Genevois , tour 5:

On décide le lendemain de découvrir la partie la plus au Nord des falaises avec cette voie ouverte par l’équipe des Suisses dont on ne compte plus les premières dans les Préalpes. La tour 5 paraît plus couchée et on décide de faire une attaque directe pour s’amuser un peu plus. Plus haut, on rejoint la partie terminale commune, on trouve quelques pitons moyens pour montrer le chemin: l ‘escalade est en très bon rocher globalement.
Malgré l’engagement peu présent, l’accès se mérite dans quelques gradins: le tout en fait une voie TD de 350 m longue et sauvage où là aussi il faudra savoir placer quelques pitons. Une voie superbe vraiment à conseiller dans ce niveau.


Escalade aux Rochers de la Balmes sur la barrière Est du Vercors

Voie du Dièdre Est, tour 2:

C’est le petit bijou du séjour, la ligne est immanquable dans la partie gauche de la tour 2.
L’accès se fait bien par le début du Ernadant puis on accède ensuite à 8om de gradins raides difficiles à protéger mais en rocher très correct. On a trouvé très peu de matos dans cette voie ouverte en 15 h, et en lisant l’ancien topo on se rend compte que les passages d’artif ont été laborieux et les passages en cheminée engagés.
On avait pressenti que la voie serait vraiment super, du coup on avait prévu une dizaine de pitons à laisser aux relais et parties clées. On a surtout équipé la partie basse qui ne comportait aucun piton sur les 150 premiers mètres.
Nous avons certainement réalisé la première répétition … incroyable dans ce niveau là pas extrème.


Escalade aux Rochers de la Balmes sur la barrière Est du Vercors

Généralités sur les lieux:

Concernant le pitonnage, le rocher est assez dur et assez peu fracturé dans la première partie des falaises. Les universels Charlet fins fonctionnent très bien et peuvent assurer une bonne partie des protections. En montant, les cornières et les coinceurs  se placent de mieux en mieux.
Contrairement aux rochers du Playnet, toutes les voies sont défendues par des gradins plus ou moins raides où il vaut mieux construire un premier relais pour démarrer la grimpe proprement dite, comptez donc environ heure et demi jusqu’au pied des voies.
Le retour par le pas Ernadant est très rapide mais globalement exposé et marqué par de la peinture bleue, la descente par le pas de la Balme n’est pas si longue et déroule très bien pour les itinéraires les plus au Nord.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.